Apéritif, Entrées, salades, soupes

Panna cotta d’automne à la butternut

La panna cotta, j’aime beaucoup ça. Autant en version sucrée, comme en attestent les nombreuses recettes du blog, que salée.

Il y a quelque temps, j’ai eu un flash, comme il m’en arrive souvent, et à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, que ce soit en termes d’idées de recettes, d’articles, de posts ou tout autre type de création… Mon cerveau ne sait pas s’arrêter. 😄

Et bref, j’ai eu l’idée d’une panna cotta à la jolie couleur orange, à base de courge butternut, relevée par un peu de fromage, et sur laquelle je viendrais parsemer quelques noisettes torréfiées pour apporter du croquant et du caractère.

J’avais noté l’idée sur un papier mais ne m’étais toujours pas lancée. Et puis, en faisant de la courge butternut rôtie dernièrement, alors qu’il m’en restait toute dorée et parfumée aux herbes de Provence et au paprika fumé, je me suis dit que c’était l’occasion de la transformer en panna cotta ! Mais de la butternut cuite à la vapeur conviendra également. La saveur sera sans doute un peu plus légère par contre.

Je suis donc passée à la pratique et je vous en livre aujourd’hui la recette en image, testée et approuvée. 😉

Panna cotta d’automne à la butternut

Stéphanie Faustin
Une panna cotta salée, originale et savoureuse !
5 from 1 vote
Type de plat Entrée
Cuisine Française
Portions 4 à 6 verrines

Ingrédients
  

  • 200 g de courge butternut (poids net)
  • 70 g de gouda de chèvre (ou parmesan…)
  • 30 cl de lait de noisette maison (ou lait végétal de votre choix, nature et non sucré du commerce)
  • 20 cl de crème de soja (ou d'amande) liquide
  • 2 g d'agar-agar en poudre
  • Huile d'olive
  • Sel, poivre
  • Herbes de Provence
  • Paprika fumé
  • Quelques noisettes

Instructions
 

  • Coupez 200 g de courge butternut (avec la peau). Badigeonnez les morceaux, ou tranches, d’huile d’olive et parsemez d’un peu d’herbes de Provence moulues et de paprika fumé. Salez et enfournez dans un four préchauffé à 200 °C pendant plus ou moins 35 minutes selon la taille des morceaux. Ils doivent être bien tendres en fin de cuisson. (Vous pouvez à la place faire simplement cuire la butternut à la vapeur, sans assaisonnement, que vous pourrez éventuellement ajouter par la suite).
  • Dans une casserole, délayez l'agar-agar dans le lait et la crème à l'aide d'un fouet. Ajoutez le fromage râpé et faites chauffer, en remuant de temps en temps. À frémissement, attendez quelques secondes avant de retirer du feu.
  • Mixez finement la butternut avec le mélange liquide. Ajustez l’assaisonnement en sel et en poivre.
  • Versez dans des ramequins et laissez bien refroidir à température ambiante avant de placer au frais au moins 1 heure.
  • Servez les verrines décorées de noisettes préalablement concassées et torréfiées à sec, et accompagné de crackers, comme ceux à l’okara et au gouda de chèvre.

Notes

Zéro gaspi : on ne pèle pas la courge butternut dont la peau, bien cuite (qui plus est mixée ici), se mange sans problème. On combine cette recette avec celle des crackers à l’okara issu de la fabrication du lait végétal qui a servi pour la réalisation des panna cotte. De même, j’utilise du gouda de chèvre dans les deux recettes. Mais tout (reste) de fromage à pâte dure conviendra pour ces panna cotte, comme pour les crackers. 🙂
Keyword panna cotta, pannacotta, sans gluten, sans oeuf, végétarien

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager et à commenter !
Votre soutien via les liens/codes affiliés ainsi que sur Tipeee m’est précieux. 
🙏
Envie de collaborer avec moi ? Découvrez mes services !