Apéritif

Crackers à l’okara, olives et romarin

Depuis que j’ai mis au point une super recette zéro déchet de crackers apéritifs à base d’okara, je ne m’en lasse pas et la décline de diverses manières ! 😀 Ils sont tellement addictifs ! 😛

Ainsi, s’il y a quelque temps je vous proposais ma recette de crackers à l’okara de noisette et au fromage, en voici une autre version, aux olives noires et romarin tout frais du jardin… mais pas le mien malheureusement ! 😉

Pour rappel, l’okara est la poudre d’oléagineux résiduelle que l’on obtient en réalisant son lait végétal. Donc, bien sûr, on ne jette pas cette poudre et on l’utilise en cuisine. On peut la conserver en bocal au frais pendant deux ou trois jours, ou bien au congélateur beaucoup plus longtemps. Il est également possible de conserver l’okara à température ambiante plusieurs semaines si on le fait sécher au four à 100 °C jusqu’à ce qu’il n’y ait plus du tout d’humidité, idéalement en ouvrant de temps en temps la porte du four pour laisser s’échapper la condensation. Enfin, vous pouvez faire sécher l’okara dans un déshydrateur.

Ici, j’ai de nouveau opté pour de l’okara de noisette, mais vous pouvez le remplacer par de l’okara d’amande. J’avais 145 g d’okara environ, poids obtenu en réalisant un litre de lait végétal avec 100 g de noisettes non mondées. Le poids varie en fonction notamment de l’essorage plus ou moins important de l’okara. Ce n’est pas grave si vous n’avez pas pile poil 145 g. Je pense qu’entre 140 et 160 g, ça devrait le faire.

Concernant le romarin, j’ai utilisé une toute petite branche de romarin frais dont j’ai mixé les feuilles dans un mini robot. À défaut, hachez-les bien finement au couteau. Ça donne à peu près l’équivalent d’une cuillère à café mixé. Vous pouvez aussi bien le remplacer par du romarin séché.

Que dire à part que c’est, là encore, rudement bon ! 😊 Il faut juste veiller à saler un peu moins que pour les crackers au fromage (où je mets ½ cuil. à café), car les olives apportent davantage de sel.

Allez, c’est parti pour la recette, rien que d’y penser j’en bave sur mon clavier !

Crackers à l’okara, olives et romarin

Pour une plaque

  • 145 g d’okara de noisettes non mondées (bien sec)
  • 2 cuil. à soupe de farine de sarrasin
  • 50 g d’olives noires dénoyautées
  • 1 toute petite branche de romarin frais
  • ¼ de cuil. à café de sel
  • 20 g de graines de lin moulues
  • 6 cuil. à soupe d’eau
  • 4 cl d’huile d’olive
  1. Mixez finement les feuilles de la branche de romarin.
  2. Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients ensemble.
  3. Étalez ensuite la pâte obtenue assez finement entre deux feuilles de papier cuisson, ou, pour économiser une feuille, utilisez un tapis de cuisson à la place de la feuille du dessous.
  4. Retirez alors la feuille du dessus et transférez sur une plaque de four.
  5. Enfournez dans un four préchauffé à 180 °C pendant 25 à 30 minutes, ou jusqu’à ce que la pâte ait doré.
  6. Sortez la plaque du four et laissez légèrement refroidir un bref instant pour ne pas vous brûler. Puis ne tardez pas à casser la pâte en morceaux avec les doigts pour réaliser les crackers. Si certains morceaux, plus au centre, sont encore un peu mous, remettez-les au four un instant.
  7. Laissez enfin complètement refroidir avant de déguster. Les crackers se conservent plusieurs jours dans une boîte hermétique… si vous arrivez à ne pas tout manger d’un coup ! 😉

Remarque :

Si votre okara est relativement humide, réduisez un peu la quantité d’eau au besoin, ou ajoutez un petit peu de farine à défaut.

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager et à commenter !
Votre soutien via les liens/codes affiliés ainsi que sur Tipeee m’est précieux. 
🙏
Envie de collaborer avec moi ? Découvrez mes services !