Entrées, salades, soupes

Terrine d’okara aux lentilles vertes

Vous le savez, je fais mon lait maison : il en résulte une poudre d’oléagineux, appelée okara, qu’il faut alors utiliser en cuisine. On ne va certainement pas gâcher, ce serait mal me connaître ! D’autant qu’on peut réaliser de nombreuses recettes avec, autant sucrées que salées. C’est comme de la poudre d’amande ou de noisette mais en version humide. 🙂

Ici, j’ai ainsi utilisé mon okara d’amande dans une terrine végétale aux lentilles et aux carottes. Assaisonnée de sauce tamari, concentré de tomate, paprika et herbes de Provence pour relever le tout, c’est super bon ! Si j’osais, je vous dirais que, si un jour vous avez un reste de ragoût de lentilles, mixez-le avec de l’okara (ou même sans !) et un peu d’agar-agar et vous obtiendrez une terrine du même style ! 😁

Vous pourrez la déguster sur du pain, accompagnée de crudités, de salade verte, d’un bol de soupe, en entrée ou en plat principal, en fonction de comment vous la complèterez. N’oubliez pas les cornichons ou les câpres, c’est un plus non négligeable ! 😋

Selon la manière dont vous pressez votre okara (à travers une passoire à mailles fines, à travers un sac en tissu fin), celui-ci restera plus ou moins humide, et son poids variera donc quelque peu.

Terrine d’okara aux lentilles

Pour une grande terrine (un moule à cake)

  • 140 et 170 g d’okara (résultat de la fabrication d’1 L de lait avec 100 g d’amandes non mondées)
  • 120 g de lentilles vertes du Puy crues (env. 200 g cuites)
  • 100 g de carottes
  • 1 oignon
  • 1 cuil. à soupe bombée de concentré de tomate (35 g)
  • 6 cuil. à soupe de sauce tamari à teneur réduite en sel (- 25 %)
  • 5 cl d’eau + 5 cl de Cognac (ou 10 cl d’eau)
  • 1 cuil. à soupe de fécule (15 g)
  • 1 cuil. à café d’agar-agar (2 g)
  • 1 cuil. à café d’herbes de Provence moulues
  • 2 cuil. à café de paprika
  • 1 bonne pincée de sel, poivre du moulin
  • Huile d’olive
  1. Faites cuire les lentilles et les carottes en rondelles épaisses (inutile de les peler) jusqu’à ce qu’elles soient tendres (env. 20 minutes). Égouttez.
  2. Émincez l’oignon et faites-le rissoler quelques instants dans un peu d’huile d’olive.
  3. Placez dans un saladier ou le bol d’un robot mixeur tous les ingrédients, à l’exception de l’eau, du Cognac et de l’agar-agar. Commencez à mixer grossièrement.
  4. Faites chauffer l’eau, le Cognac et l’agar-agar pour activer les propriétés de l’agar-agar. Aux premiers frémissements, retirez du feu et versez sur la préparation.
  5. Mixez de nouveau, plus ou moins finement selon votre envie.
  6. Huilez un moule à cake et versez-y la préparation. Tassez et égalisez la surface.
  7. Placez au frais au moins 2 heures avant de démouler et de déguster.

Remarques :

Cette terrine est de bonne taille. Chez nous (à deux), elle dure pas loin d’une semaine en en mangeant un repas sur deux, et en la conservant au réfrigérateur. Si vous avez peur de vous en lasser ou que cela fasse trop, divisez les quantités par deux.

L’okara, quant à lui, peut tout à fait se congeler une fois votre lait réalisé si vous ne souhaitez pas l’utiliser de suite. Il suffira alors de le faire décongeler avant utilisation.

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager et à commenter !
Votre soutien via les liens/codes affiliés ainsi que sur Tipeee m’est précieux. 
🙏
Envie de collaborer avec moi ? Découvrez mes services !