Boissons

Vin de noix maison

Je vous réserve cette recette de breuvage maison depuis l’année dernière : j’avais pris les photos et noté que je devais publier à la mi-juin, et v’là ti pas que j’ai failli loupé le coche vu qu’on est déjà le 18 ! Ben oui, à un an d’intervalle, fallait se rappeler aussi… Il s’en est donc fallu de peu, mais ouf, je suis retombée par hasard sur la recette hier, juste à temps. 😊

Ainsi, après le vin d’oranges amères, je vous propose aujourd’hui de réaliser du vin de noix. C’est pile le début de la saison, la récolte des noix se faisant généralement à partir de la Saint-Jean (24 juin) jusque mi-juillet. Il faut les cueillir vertes, bien tendres. C’est marrant parce que ça ne ressemble pas vraiment aux noix que l’on a l’habitude de manger (ce sont les mêmes hein, juste, là elles ne sont pas mûres en fait ^^).

À titre comparatif, je dirais que le goût du vin de noix s’apparente un peu à celui du Porto.

C’est très simple à réaliser. La seule difficulté est de trouver un contenant suffisamment grand pour laisser macérer le vin. Au pire, vous pouvez le réaliser dans deux récipients… ou n’en faire que la moitié. 😏

Pour environ 5 L de vin de noix :
– 3,5 L de vin rouge (pas de la piquette hein, du bon !)
– 700 g de sucre blond
– ½ L d’eau-de-vie à 40°
– 12 noix vertes

1. Rincez les noix. Coupez-les en deux, puis chaque moitié en quatre.

2. Mettez-les dans une grande bonbonne avec le vin, le sucre et l’eau-de-vie. Mélangez bien.

3. Laissez macérer 40 jours à l’abri de la chaleur et de la lumière, en
agitant de temps en temps le bocal (ou en l’ouvrant brièvement une fois par semaine pour remuer si c’est
plus facile).

4. Filtrez ensuite le contenu du bocal à l’aide d’une étamine fine et
mettez en bouteille.

5. Attendez au moins 2 mois avant de consommer le vin. En effet, plus il vieillit, meilleur c’est. ^^

6. Se déguste bien frais et se conserve plusieurs années.