Écologie et zéro déchet

Éviter de gaspiller l’eau au quotidien

[Cet article a été écrit en 2016 et mis à jour en 2022]

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai horreur de gaspiller l’eau. Ce n’est pas que notre pays en manque, nous sommes en effet plutôt bien lotis de ce côté-là. [MàJ 2022 : quoi que, avec le réchauffement climatique et les longues périodes de sécheresse, rien n’est moins sûr aujourd’hui…]

Mais j’ai toujours à l’esprit que dans d’autres pays, l’eau – qui plus est potable – est quelque chose de rare et précieux. Qu’il faut parfois aller chercher à des kilomètres de marche, en l’extrayant, au mieux d’un puits, ou d’un trou creusé le jour-même avec les moyens du bord. Puis faire le chemin inverse, chargé des jerricans et seaux remplis de ce trésor vital.

Cela remet les pendules à l’heure de se dire qu’il y a des gens dans le monde qui ne disposent pas d’un accès quotidien et aisé à l’eau potable.

Dans nos sociétés riches et développées, il suffit en effet de tourner un robinet chez soi pour que l’eau coule à flot. Et on a vite fait d’oublier que ce n’est pas le cas partout. Ainsi, par respect pour ces personnes qui n’ont pas notre chance, mais aussi parce qu’on ne sait pas de quoi sera fait demain, je fais en sorte de gaspiller le moins d’eau possible.

Bien sûr, je suis loin d’être irréprochable et il m’arrive de temps en temps d’être moins vigilante. Toutefois, j’avais envie de partager avec vous ce que j’ai mis en place pour pallier au gaspillage de l’eau.

Quelques chiffres

Aujourd’hui (en 2016), chaque français utilise en moyenne 148 litres d’eau par jour. En 2022, les chiffres restent à peu près identiques. En 2004, la moyenne était estimée à 164 litres : nous avons donc diminué notre consommation et c’est tant mieux.

Un foyer de 4 personnes consomme 150 m3 d’eau par an en moyenne. On considère dans ce calcul que 55 m3 sont utilisés par adulte et 20 m3 par enfant.

Nous sommes 2 adultes (et quelques plantes ^^) et ne consommons que 40 m3 par an, soit 20 m3 par adulte. [MàJ 2022 : je possède aujourd’hui bien plus de plantes qu’à l’époque, et notre consommation tourne autour de 60 m3, soit 30 m3 par adulte, ce qui reste inférieur à la moyenne nationale].

Alors, vous les voulez mes astuces pour consommer moins et ainsi faire des économies ? 😀 Et oui car, qui dit moins d’eau qui coule, dit économies financières en plus de préserver une ressource naturelle vitale !

Mes trucs et astuces pour économiser l’eau… et les sousous 😁

  • L’eau de ma douche met beaucoup de temps à devenir chaude. Des litres perdus, jusqu’à ce que je trouve une solution. J’ai installé un seau dans la salle de bains pour récupérer cette eau. Elle me sert alors soit pour arroser mes plantes, soit pour les toilettes, à la place de tirer la chasse.
    Pour ce faire, je fais mes besoins, puis je relève la lunette pour éviter d’éventuelles éclaboussures sur cette dernière et je verse l’eau du seau d’un geste suffisamment vif pour faire « pression » et ainsi évacuer convenablement mes besoins, mais pas non plus trop fort pour ne pas que ça gicle. Une fois le geste bien dosé, ça marche très bien. #momentglamour 😉
  • Les toilettes consomment en moyenne 9 litres d’eau par chasse tirée. Si l’on y va 4 fois par jour, ce sont 36 litres d’eau potable qui partent « en fumée ». Et si le système de chasse est un vieux modèle, il pourra même consommer jusqu’à 18 litres !
    Pour y remédier, il existe des mécanismes de chasse à double débit. Ils permettent de choisir de vider la totalité ou la moitié du réservoir. Ceci étant, ils ne s’adaptent pas forcément à tous les modèles de toilettes, notamment aux modèles anciens. Avec des toilettes récentes, il ne devrait pas y avoir de problème, d’autant que je pense qu’elles en sont quasiment toutes équipées de base aujourd’hui.
    Mes toilettes ne disposent pas de cette double commande mais j’ai une autre astuce pour économiser l’eau. J’ai placé une grande bouteille de 1,5 litre ainsi qu’une plus petite de 50 cl, toutes deux remplies d’eau, dans le réservoir de la chasse. Elles prennent ainsi la place d’une partie de l’eau dans le réservoir. Du coup, ce sont 2 litres d’eau en moins qui partent à chaque fois que la chasse est tirée. C’est un gain énorme sur une année.
    On peut également de temps en temps éviter de tirer la chasse pour un petit pipi ou même faire son pipi sous la douche ! 😉 [MàJ 2022 : depuis 5 ans mes toilettes sont équipées de la chasse à double débit… ce qui ne m’empêche pas de pratiquer allègrement le pipi sous la douche 😜]
  • J’ai installé des économiseurs d’eau, ou « mousseurs », sur les robinets. Il s’agit d’un embout que l’on visse sur le robinet à la place de l’embout classique. Celui-ci va permettre de réduire le débit d’eau (et non la pression), en mélangeant l’eau à de l’air sous pression. D’un prix très abordable, ils offrent un grand confort et on ne perd rien au change.
    Un robinet non équipé laisse s’écouler 10 à 15 litres d’eau par minute. Avec un bon économiseur (ne prenez pas le premier prix), vous pouvez réduire de moitié votre consommation. Je remarque vraiment la différence quand je vais chez mes parents qui n’ont pas d’économiseurs et que je vois toute l’eau qui coule quand j’ouvre un robinet : une vraie cascade bien lourde ! Alors qu’à la maison, l’eau mélangée à l’air est… aérienne. 😊
  • Je ne laisse pas couler l’eau inutilement lorsque je me brosse les dents, me shampooine ou me savonne par exemple.
  • Lorsque je lave ma salade ou autres légumes, j’essaie aussi de penser à récupérer l’eau pour arroser les plantes. De même, quand on ne finit pas un verre d’eau, ou qu’il en reste dans une casserole (eau d’un bain-marie, de cuisson des légumes, refroidie et non vinaigrée/non salée/non amidonnée), hop, dans les plantes ! 😉
  • En été, j’arrose le soir pour réduire les pertes dues à l’évaporation. Vous pouvez également arroser tôt le matin si vous êtes matinal. Au jardin potager, on peut aussi pailler, couvrir, pour aider les plants à conserver l’humidité, et ombrager. Ainsi, on peut davantage espacer les arrosages.
  • Là où je pêche un peu, c’est au niveau des bains. Je sais qu’il faut privilégier les douches au maximum (une douche de 4 minutes consomme déjà environ 60 litres d’eau), et j’essaye de m’y tenir le plus possible. Il n’empêche que je prends quand même souvent des « bains » quand les températures baissent. D’une, parce que le froid me tend, et que le bain me réchauffe et détend mon corps. De deux, parce que c’est quand j’ai froid que mes douleurs aux pieds sont les plus fortes, et que la chaleur du bain me fait un bien fou. Ceci étant, je parle de « bain », mais je devrais plutôt parler de petite pataugeoire car je ne remplis que le fond de la baignoire. Donc finalement, je ne pense pas utiliser autant d’eau que ça à bien y réfléchir. Sans compter le fait qu’il m’arrive de ne faire que des toilettes de chat. Ou encore de ne pas me laver tous les jours si cela n’est pas nécessaire. Donc je pense que ça doit compenser.

Conclusion

Voilà, voilà, ce sont mes petits gestes et astuces du quotidien pour éviter de gaspiller l’eau.

Par contre, je n’ai pas de lave-vaisselle, réputé plus économique en termes de consommation d’eau que la vaisselle à la main. D’abord parce que je suis locataire d’un meublé et qu’il n’y a pas la place pour un lave-vaisselle. Ensuite parce que je ne suis pas convaincue que, globalement, sur les plans écologique et économique, ce soit mieux. Entre l’eau demandé pour la production du lave-vaisselle, l’extraction des matières premières (de plus en plus rares), les différents transports, l’énergie dépensée, les produits de lavage, de rinçage et le sel… je me pose quand même la question. 🤔 Mais ce n’est que mon avis personnel et je veux bien connaître votre opinion sur le sujet !

[MàJ 2022 : Je ne suis plus locataire mais n’ai toujours pas de lave-vaisselle. Cela fait des lustres que je dis que je dois creuser le sujet pour vraiment être au clair là-dessus… mais ce n’est pas évident de trouver les infos. Un lave-vaisselle de seconde main serait peut-être la meilleure solution, à condition qu’il soit écologiquement performant.]

On peut aussi récupérer l’eau de pluie si on a de l’espace pour installer les cuves.

Et bien entendu, même quand on n’est pas chez soi et qu’on ne paye pas l’eau, on y fait attention : dans les hôtels, les campings et autres espaces collectifs/publics/d’accueil…

Et vous, faites-vous attention à votre consommation d’eau ? Quelles sont vos astuces ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter !
Votre soutien via les liens/codes affiliés ainsi que sur Tipeee m’est précieux. 
🙏
Envie de collaborer avec moi ? Découvrez mes services !