Écologie et zéro déchet

Se laver moins souvent, no soap ?

Le no soap : voici un sujet dont on entend de plus en plus parler ces dernières années, qui touche à l’hygiène corporelle. Et je vous vois déjà venir : mais qu’est-ce qu’elle nous raconte donc la tomate ?! Elle nous tournerait pas un peu du côté crado de l’écolo ? 😲

Non, rassurez-vous ! Je prends toujours des douches et ne suis pas sale ! 😉 MAIS, je ne me lave pas systématiquement avec un produit nettoyant, que ce soit du gel douche (la bonne blague, ça fait des années que je n’en utilise plus ^^), ou du savon.

Soap ou no soap ?

De temps en temps, oui, mais pas tous les jours. Uniquement quand j’estime cela nécessaire (forte transpiration, peau sale ou présentant une plaie qui doit reste propre…) ou simplement lorsque j’en ai envie, par plaisir de me savonner. Je m’écoute et j’écoute mon corps. J’utilise alors du savon solide à base d’ingrédients naturels, généralement des savons biologiques artisanaux saponifiés à froid, car c’est plus écolo.  

Le reste du temps, je me lave à l’eau claire et basta ! On parle de pratique « no soap » pour les personnes qui n’utilisent jamais de produit lavant. Je dirais que je fais partie de la team « low soap » , puisque j’en utilise, mais ponctuellement. Comme pour tout : j’en utilise à bon escient, de manière raisonnée et raisonnable. 😉

Crédit : Pexels, Pixabay

Se laver tous les jours ?

Je ne prends pas de douche forcément tous les jours, que je me savonne ou non. Et là, je vous entends déjà crier « Oh my God ! ». 😜 Comme pour le savon, je prends des douches lorsque j’en ressens le besoin : pour détendre mes épaules et ma nuque, apaiser mes muscles endoloris, pour me rafraichir ou au contraire me réchauffer, ou simplement, à nouveau, parce que j’en ai envie… mais certainement pas parce qu’il faut se laver tous les jours. Qui l’a décrété d’abord ? 😁

Ne prenez pas cet air dégouté, je vous assure qu’il n’y a rien de mal ni de sale à cela. Et puis, souvent, les jours où je ne passe pas tout mon corps sous l’eau, je fais ma petite toilette de chat, en ne lavant que le visage et les parties essentielles, les zones plus enclines aux odeurs : aisselles, pieds et entrejambe.

Par contre, si j’utilise du savon de temps à autre lors de ces brèves toilettes, je n’en utilise pratiquement jamais au niveau de mes parties intimes (y compris quand je me douche entièrement). C’est une zone fragile, pouvant s’irriter, se dessécher, comportant des muqueuses qui absorbent aisément les produits que l’on pourrait y appliquer. Il faut également savoir que même les savons et gels explicitement élaborés pour cet endroit spécifique du corps (et plus chers) ne sont pas particulièrement bons.

Une peau moins agressée

En vous lavant moins souvent, et surtout avec moins de produits, votre peau est ainsi moins agressée. Si vous souffrez d’eczéma, de psoriasis ou d’urticaire, cela pourrait vous faire le plus grand bien. En effet, en se savonnant quotidiennement le corps, on agresse notre peau, on dissout le gras de l’épiderme, la protection lipidique de la peau. Peuvent s’ensuivre des tiraillements, des irritations, des rougeurs, de l’eczéma et autres problèmes cutanés. Réduire l’utilisation de produits nettoyants au niveau des parties intimes aiderait aussi à réduire les mycoses vaginales.

Se laver, c’est important. Mais trop, et avec des produits – souvent chimiques et/ou inadaptés –  c’est donc mauvais (contrairement à ce que l’on veut nous faire croire). Alors on oublie les douches matin et soir 365 jours sur 365 ! 😉

Les produits lavants perturbent l’équilibre microbien de notre peau, sa flore : ils la décapent, l’agressent, la fragilisent en lui apportant des produits chimiques néfastes pour elle et pour notre organisme (et bien souvent pour la planète aussi).

Ne pas se laver tous les jours permettrait de préserver les bonnes bactéries du corps, les levures et les champignons qui permettent à la peau de se défendre face aux allergènes et infections. En fait, en se lavant trop souvent ou de manière inadaptée, un déséquilibre bactérien peut se créer et entraîner le développement de bactéries beaucoup moins sympathiques !

Adapter la fréquence des lavages à sa situation personnelle

Bien entendu, si vous faites beaucoup de sport, si vous exercez un métier particulier, que vous avez fait une activité salissante, ou quand il fait très chaud comme en été, la fréquence des lavages peut augmenter. En fait, elle est à adapter au jour le jour je dirais, il n’y a pas de règle. Et il ne faut pas en faire une maladie si vous sautez un jour de temps en temps.

Je prends ainsi souvent plus d’une douche par jour en périodes de fortes chaleurs, car cela me permet de me rafraichir tout en ôtant ma sueur. Mais je n’utilise pas pour autant systématiquement de produit lavant… à moins de revenir de la plage (peau pleine de sel) où je ressens alors ce besoin de me savonner et de me laver les cheveux avec du shampoing (solide) et non simplement à l’eau. En revanche, je peux sauter aisément un jour à d’autres moments.

« Se laver au-delà d’une fois par jour, ou avec des produits trop agressifs, favorise effectivement la sécheresse cutanée et l’eczéma. D’un point de vue médical, on peut se laver entre une fois par jour et une fois par semaine sans conséquences néfastes. Par contre, espacer ses douches au-delà d’une semaine favorise les infections par les germes. Et n’oublions pas que l’air n’est plus aussi pur qu’il y a 10 000 ans. On risque un stress de la peau en n’éliminant pas assez ce qui s’y dépose. »

Henning Boehncke, médecin-chef du service de dermatologie aux hôpitaux universitaires de Genève.
Crédit : joe137, Pixabay

Quid des odeurs corporelles

Pour ce qui est des odeurs corporelles, que l’on veut souvent masquer avec des produits parfumés (gel douche, crème, déo, parfum…), sachez qu’elles seraient en partie dues à ce que l’on mange et à notre mode de vie, ainsi qu’à notre stress. Alors, essayez peut-être de revoir votre alimentation et d’apprendre à vous détendre afin de voir si vous pouvez réduire les odeurs qui peuvent vous gêner ?

Surtout qu’il parait que plus on utilise de savon/gel douche, plus les odeurs apparaissent tôt. Le film lipidique de notre peau est en effet attaqué par les produits lavants et autres cosmétiques, ce qui fait que la peau a besoin de se défendre en sécrétant du sébum, entraînant l’apparition précoce de mauvaises odeurs. En clair : moins on utilise de savon, moins on pue rapidement ! 😜

Conclusion

Bref, tout cela a finalement un impact positif global : je ne suis pas spécialiste en la matière, et je ne peux me baser que sur ce que j’ai lu et sur ma propre expérience, mais je pense vraiment que se savonner – mais aussi se passer sous l’eau – moins fréquemment, est meilleur pour la peau, pour la santé, pour le porte-monnaie et pour l’environnement (moins d’eau utilisée, moins d’eau souillée). Ça simplifie la vie (c’est mon côté minimaliste et adepte de simplicité volontaire qui parle ^^). Essayez pour voir, ça n’engage à rien ! 😊

Et n’ayez pas peur du qu’en dira-t-on… on ne vous dira rien du tout si vous ne révélez pas que vous ne vous lavez pas tous les jours, car cela ne se remarquera pas !

Conseils pour protéger sa peau :

  • Éviter de prendre des douches trop chaudes, qui peuvent détériorer le film hydrolipidique de la peau.
  • Privilégier des produits nettoyants (idéalement savons solides saponifiés à froid) très doux, naturels et bio.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter !
Votre soutien via les liens/codes affiliés ainsi que sur Tipeee m’est précieux. 
🙏
Envie de collaborer avec moi ? Découvrez mes services !