Santé, bien-être, intimité

Mon mini jardin citadin… bon ok, mon balcon ^^

Oui, ok, soit : dire qu’on a un jardin quand on a un balcon, c’est peut-être un poil exagéré. Mais j’ai précisé « mini »… alors peut-être qu’on peut valider, non ? 😁 Aujourd’hui donc, je vous présente mon mini jardin citadin [je vais conserver l’expression, c’est beaucoup plus classe que de dire « mon balcon avec des fleurs et des légumes en pots »] ! 😊

Aménagement du balcon après déménagement

Vous le savez (où je vous l’apprends), j’ai déménagé il y a peu. Un mois tout pile, pour être exacte. Eh bien, mon balcon est le seul endroit que je peux dire terminé ! ^^ (Avec les toilettes, éventuellement.)

La chambre, la salle de bains, la cuisine et le salon ne sont pas encore dans leur état définitif, même si on y est presque pour 3 d’entre eux. Ce qui pose surtout problème c’est le salon. Celui-ci constitue la pièce à vivre, à manger, à travailler… bref, la pièce à tout faire. Et donc forcément la plus encombrée compte tenu de sa modeste superficie.

L’emplacement des meubles y est encore à optimiser, et je vous avoue que c’est un vrai casse-tête… mais on y arrivera ! En outre, certains meubles doivent encore être achetés car manquant à l’appel, ou parce que nous souhaitons remplacer nos vieux meubles dépareillés et parfois un peu (beaucoup) vieillots afin de créer une harmonie. Donc tout cela prendra un peu de temps, ça ne va pas se faire du jour au lendemain. Surtout si l’on souhaite se tourner un maximum vers de l’occasion et qu’on a en plus des contraintes de dimensions à ne pas dépasser.

Mais, mon balcon, lui, est fin prêt ! 😀 Et depuis notre installation, on y mange matin, midi et soir, tous les jours. De là à dire, au risque de me répéter, que j’ai emménagé dans cet appartement pour le balcon… 😋 C’est en effet la première « pièce » finie. Et et comme je vous avais dit que je vous ferai visiter mon nouveau chez moi, je tiens mes promesses et je commence ainsi par ce fameux mini jardin dont il était question au début de cet article.

Présentation de mon mini jardin citadin

Je souhaitais créer une petite bulle de nature, essentielle à mon bien-être. Avoir un petit coin de verdure me permet de me ressourcer, et m’apaise. Je peux ainsi rester plusieurs minutes chaque jour à simplement regarder mes plantounettes avec amour. 😊

Alors ci-après, voici ce que l’on peut trouver sur mon balcon. 😊

Des plantes aromatiques et ornementales

J’y ai planté plusieurs aromates (persil, menthe, basilic, origan…), comme je l’ai toujours fait sur mon ancien (tout petit) balcon. Ça, ça n’a donc pas changé.

Plants de persil, basilic, origan et menthe dans des jardinières de mon balcon transformé en mini jardin

J’y ai également installé mon fabuleux hoya avec ses extraordinaires fleurs dont je vous rebats les oreilles chaque fois qu’il fleurit. Fleurs, d’ailleurs, qui attirent les abeilles, ce qui est une très bonne chose (même si j’avoue avoir un peu peur de ces bêbêtes).

J’ai ajouté au décor d’autres plantes à fleurs pour le côté esthétique, gai et coloré qu’elles apportent. Des œillets d’Inde dont j’ai moi-même fait les semis avec des graines récupérées l’année dernière sur quelques œillets que m’avait donnés ma marraine et qui ont marché du tonnerre. Je vais faire ça chaque année du coup. ^^ Mais aussi deux kalanchoés aux fleurs rouges. L’un qu’il y avait chez mes parents et que j’ai installé dans un panier que le Doudou a trouvé. Et l’autre que je possédais déjà, placé dans un joli pot rouge acheté chez Emmaüs. Vous pouvez les voir plus bas, posés sur le meuble en métal.

J’ai aussi placé dans mon mini jardin des fuchsias acquis à la bourse aux plantes de ma ville à l’automne dernier. Bon, par contre, ils craignent le soleil, c’est embêtant…

Exceptionnellement, je me suis fait un petit plaisir en achetant (je n’achète jamais de plantes ^^) un joli géranium aux petites fleurs rose et une plante verte d’intérieur (qu’on ne voit pas sur les photos) ainsi que deux cache-pots pour aller avec. Bon, au final, c’est le Doudou qui a payé, mais cela ne change rien au résultat. 😉 En fait, j’avais tellement mal aux pieds ce jour-là (un énième jour de courses dans les magasins de bricolage pour l’appart’), que ça a été ma pommade pour aller mieux et me redonner le sourire. Je crois que si j’avais été dans un état normal (même si cela se fait rare), je n’aurais pas succombé. 😉

Qui dit mini jardin, dit légumes… on tente !

Cerise sur le gâteau, cette année est la toute première année où je peux enfin m’essayer à la culture de légumes sur mon balcon vu qu’il est nettement plus grand ! Ô joie ^^ (Je ne compte pas l’essai d’un plant de tomates dans un pot bien trop petit l’année dernière. Surtout qu’il n’a rien donné.)

Bref, j’ai planté des tomates (oui, je réitère). Je les ai associées à des œillets d’Inde (encore eux ^^), qui éloignent de nombreux nuisibles. Mais aussi des courgettes, dont mon père avait fait des semis et m’a ainsi donné quelques jolis plants. Je ne sais pas si ça donnera beaucoup, dans un (grand) pot et non en pleine terre, mais on tente ! Et puis, je vois déjà que de belles petites tomates ont fait leur apparition !

Et quelques décos

Le Doudou m’a construit un treillis pour cacher un vilain tuyau. Nous allons y faire grimper des plantes, ce qui le masquera encore plus, une fois que lesdites plantes auront poussé. Ou plutôt ladite plante. Parce qu’en fait, j’ai décidé d’installer aux pieds du treillis du lierre, sauvé de la poubelle il y a quelques mois. Il était déjà dans le panier que l’on peut voir sur la photo. J’ai juste changé la terre ultra sèche. Il était tout rabougri, jauni et rachitique. Personne n’aurait parié sur sa survie… mais moi oui. Et à force d’amour et d’eau fraîche, il est devenu magnifique.

Et pour en revenir au treillis (ou treillage, ou treille, choisissez le mot que vous voulez ^^), pourquoi nous être embêtés à le construire nous-mêmes et ne pas l’avoir acheté, me direz-vous ? Tout simplement parce qu’on a vu les prix et qu’ils ne nous ont pas plu. 😉 Surtout qu’il s’agissait généralement de treilles bien plus petites. Et pas forcément des plus robustes. Là, on en a eu pour moins de 12 euros en achetant des tasseaux de bois à Leroy Merlin, en utilisant un fond de vernis protecteur (de mon père) et des clous que nous avions déjà.

J’ai également installé un meuble métallique que mes parents ont récupéré dans la rue. Ma mère était sûre qu’il me plairait et elle ne s’est pas trompée ! ^^ Afin d’y ranger mes outils, pots, etc. Table et chaises ont également été récupérées à la poubelle d’ailleurs.

Ah oui, j’allais oublier. Il y a quelques mois j’ai également récupéré à la poubelle des trucs en métal tout rouillés avec des motifs de fleurs dessus. Après moult réflexions, je pense qu’il s’agit de trucs à planter dans le sol pour délimiter des allées, un jardin. Faire une sorte de bordure décorative. Vous voyez ce que je veux dire ? Mais moi, j’ai pas de jardin ou d’allée à délimiter. J’ai pas de sol en terre dans lequel les planter en fait ! ^^ Alors j’ai eu l’idée, déjà de les repeindre avec des fonds de peinture que j’avais. Puis de les accrocher à l’un des murs de mon balcon, afin d’égayer ce dernier, surtout qu’il est tout grisouille. J’ai choisi le mur où il y a l’étendoir en-dessous, vu que je ne pourrai pas l’exploiter (hé, hé, y en a là-dedans ! 😉).

Fin de la visite !

Voilà ! J’espère que la visite de mon balcon mini jardin vous aura plu. 😊 J’ai souhaité par ce biais vous montrer qu’on peut tout à fait créer un lieu, l’aménager, sans se ruiner, avec un peu de créativité, et de manière écolo. Certes, il ne s’agit que d’un balcon. Et il peut être assez aisé de trouver des plantes à droite à gauche, je vous l’accorde. Mais quand même. 😉

Et vous, avez-vous réussi à créer un petit cocon de verdure chez vous malgré le peu d’espace dont vous disposez ? Quelles sont vos astuces ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter !
Votre soutien via les liens/codes affiliés ainsi que sur Tipeee m’est précieux. 
🙏
Envie de collaborer avec moi ? Découvrez mes services !